Aujourd'hui, on fête l'Epiphanie... c'est le jour de la galette des rois...

 

galettedesrois4bis

 

Mais c'est quoi, au juste, l'Epiphanie ?

 

~ ~ ~

 

A l'origine, l'Epiphanie fait partie du cycle de Noël et tire son fondement et son sens, des célébrations païennes de la Lumière.

En effet, Noël est d'abord un cycle avant d'être un jour... Ce cycle atteint son apogée au jour marquant le solstice d'hiver, soit le 25 décembre. Cette nuit étant la plus longue de l'année, annonce le rallongement des jours et donc, par extension, la renaissance de la Lumière censée être à l'origine de toutes choses.

Puis la célébration se prolonge durant 12 jours et 12 nuits (nombre hautement symbolique... 12 mois, 12 heures, 12 Dieux Olympiens, 12 Tribus d'Israël, 12 Apôtres...) pour se terminer... le 6 janvier.

A ce moment, les jours commencent à s'allonger et la promesse de la nuit solsticiale est tenue. On fête alors l'Epiphanie... la manifestation de la Lumière.

Et c'est ainsi par sa forme et sa couleur dorée que la galette symbolise le soleil.

Le Christianisme a repris tout ce symbolisme en assimilant la Lumière au Christ, puisqu'il est annoncé comme étant "la parole qui éclaire le monde".

Dans l'Eglise latine, l'Epiphanie célèbre donc la visite, l'hommage et l'adoration de l'enfant Jésus par les "mages". Bien que la Bible ne donne pas leur nombre et ne parle que de "savants venus d'Orient", ils sont habituellement appelés les trois rois mages et sont nommés respectivement : Gaspard, Melchior et Balthazar.

Voilà pourquoi, on appelle aussi ce jour de l'Epiphanie, le "jour des Rois" et comme ce jour n'est, en France, pas férié, l'Epiphanie est célébrée le deuxième dimanche suivant Noël.

 La tradition veut donc que l'Epiphanie soit l'occasion de "tirer les rois" : une figurine est cachée dans la galette et la personne qui obtient cette fève devient le roi de la journée. La galette est partagée en autant de parts que de convives, plus une. Cette dernière, appelée « part du Bon Dieu », « part de la Vierge » ou « part du pauvre », est destinée au premier pauvre qui se présenterait au logis. Selon l'usage actuel, lorsqu'il y a des enfants, le plus jeune doit se placer sous la table et, tandis que le personne qui fait le service choisit un morceau, l'enfant désigne à qui ira ce morceau.

 

Source : Wikipédia

 

~ ~ ~

 

galettedesrois2bis

 

Voilà plusieurs années que je fais ma galette des rois et après de multiples essais pour trouver les proportions (des ingrédients) qui me conviennent, je vous donne ici la recette que je réalise depuis 2 ou 3 ans maintenant... mais cela ne m'empêchera pas de faire d'autres essais.

 

Les ingrédients nécessaires sont donc :

2 disques de pâte feuilletée d'~ 28 cm (du commerce ou faite maison - recette rapide ici)

Note d'Isis : par manque de temps (et un peu par facilité, je l'avoue) j'ai réalisé ici, une recette de pâte feuilletée rapide mais qui fait, tout aussi bien que l'autre, son petit effet. Mais promis, je vous posterai pour une autre occasion, LA recette du feuilletage.

100 g de sucre glace

75 g de beurre demi-sel mou en morceaux

2 oeufs + 1 jaune pour la dorure

200 g d'amandes en poudre

40 g de rhum

1 cc d'essence d'amande amère

Note d'Isis : l'amande amère relève le goût de la crème à l'amande mais attention à ne vraiment pas en mettre de trop car votre crème pourrait alors rapidement être immangeable.

2 cs de crème fraîche

 

galettedesrois3bis

galettedesrois5bis

 

Dans un saladier (ou mieux, au robot avec le batteur plat), mélangez le sucre glace et la poudre d'amande (que vous aurez préalablement tamisée).

Ajoutez le beurre demi-sel, les 2 oeufs, le rhum, l'essence d'amande amère, la crème fraîche et mélangez bien pendant quelques minutes jusqu'à obtention d'une pâte bien lisse.

Faites préchauffer votre four à 200° (th.6-7).

Placez une feuille de papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie.

Posez un disque de pâte feuilletée sur votre plaque et versez votre crème à l'amande au centre. Étalez-la jusqu'à ~ 2 ou 3 cm du bord.

Disposez une fève.

Note d'Isis : placez votre fève sur le bord plutôt qu'au centre, ou sinon vous aurez toutes les chances de tomber dessus en découpant votre galette.

 

galettedesrois1bis

 

Humidifiez le bord de la tarte à l'aide d'un pinceau légèrement mouillé pour faire coller vos 2 disques de pâte ensemble.

Couvrez avec le second disque de pâte feuilletée et soudez les bords.

Petite astuce d'Isis : afin d'obtenir une belle galette bien ronde, placez un plat à tarte (un cercle à pâtisserie ou tout autre ustensile rond) sur votre galette (en veillant à ne pas l'écraser) et coupez le surplus de pâte au couteau. Et avec tout ce surplus, vous aurez certainement de quoi faire aussi une galette plus petite (j'ai pu faire une seconde galette d'~ 15 cm).

Chiquetez les bords (imprimez des striures en biais sur le tour de la galette, à l'aide du dos d'une lame de couteau).

Dorez avec le jaune d'oeuf et toujours avec le dos de la lame de votre couteau, dessinez une rosace, des croisillons (ou tout autre motif selon votre envie).

Enfournez 30 min à 200°(th.6-7) puis 10 min supplémentaires à 120° (th.4). Comme d'habitude, adaptez les temps de cuisson à votre four.

Votre galette doit bien dorée et gonflée.

 

galettedesrois7bis

 

Dégustez-la de préférence encore tiède.

 

Avec cette recette, je participe au Concours de "la meilleure galette des rois" organisé par "Mymy cuisine".

galette